CP 24 janvier 2018

Fin 2017, 9.700 médecins généralistes, 780 médecins spécialistes, 3.000 dentistes, 22 hôpitaux et quelques sages-femmes ont fait usage de Recip-e. Par son biais, quelque 4.860 pharmaciens ont procédé au retrait de ces prescriptions. Les prestataires de soins de santé, tout comme les patients, sont de plus en plus souvent confrontés aux faits : le plan e-santé de la Ministre De Block se dévoile lentement mais sûrement, en ce qui concerne la prescription et la délivrance de médicaments également. Le Conseil d’administration de l’asbl Recip-e a estimé qu’il était temps de dresser un état des lieux.

Lire le communiqué

You Might Also Like