Marc Nyssen Blog

De 0 à 10 avec Marc Nyssen

Recip-e a 10 ans. Pour cet article, nous sommes allés à la rencontre de Marc Nyssen qui nous a parlé de ses expériences et de son parcours. Marc Nyssen a en effet joué un rôle essentiel dans le cadre du lancement de l’asbl, en étant l’architecte de l’application Recip-e !

Là où tout a commencé

Cela fait 44 ans que Marc Nyssen suit les développements numériques dans le secteur des soins de santé. Après la mise au point des premières « homologations » des logiciels pour les médecins généralistes, il est aux premières loges lorsqu’en 2001, Dr Marc Bangels, à l’époque du Service public fédéral (SPF) Santé, lance les négociations avec les différentes parties concernées, conformément aux objectifs européens pour la numérisation des prescriptions médicales.

Par son intérêt, il développe, avec ses collègues le docteur Theo Putzeys et le pharmacien Luc Baert, un concept de prescription électronique s’intégrant au système de santé belge. En avril 2009, Recip-e démarre ses activités en tant qu’association de fait, et ce grâce aux représentants du Comité de l’assurance de l’INAMI (constitué de médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes, infirmiers et dentistes). Le 29 janvier 2010, Recip-e devient officiellement une asbl et peut lancer ses projets pilotes.

Des changements, des défis et des évolutions

Entre 2010 à 2014, l’objectif principal est de mettre au point et de préparer le lancement à proprement parler. La production est lancée en 2014. Au départ, le processus est lent, mais grâce à l’introduction de la « preuve de prescription électronique » en 2017, Recip-e connaît une croissance spectaculaire. Cette étape décisive permet à la prescription électronique de devenir le seul document valable et l’impression de la « preuve », un « gage », ne servant que pour le retrait du message électronique en pharmacie. 

Le 1er janvier 2020, une étape supplémentaire est franchie en direction de la dématérialisation. Depuis cette date, la prescription électronique est en effet obligatoire pour les médicaments, sauf dans quelques cas exceptionnels et en cas de force majeure, par exemple une coupure de courant.  Le chemin jusqu’à cette étape décisive a été semé d’embûches pour Recip-e. Les principaux défis ont été le changement des mentalités et l’optimisation des logiciels.

Selon Marc Nyssen, l’augmentation constante d’utilisation et l’adoption légale de l’obligation de prescription électronique ont été des moments mémorables et positifs, principalement parce que les concepts d’origine semblaient garantir un déploiement sûr au niveau national.

10 ans dans le futur

Les dix premières années se sont écoulées. Même si Recip-e a été confrontée à de nombreux obstacles dans le cadre du lancement du projet et des étapes décisives qui ont eu lieu durant cette période, l’asbl n’en est pas moins prête à attaquer les 10 prochaines années ! D’après Marc Nyssen, les objectifs seront avant tout de créer une collaboration harmonieuse et de continuer à améliorer les processus. Nous avons hâte de découvrir les prochains développements et d’enfin pouvoir dire au revoir au papier.