Mijlpaal

Depuis le 1er novembre 2019, la durée de validité des prescriptions a changé. Qu’en est-il depuis le 1er février 2020 ?

Avant le 1er novembre 2019, la durée de validité d’une prescription électronique était indéfinie. Le patient pouvait donc aller retirer son médicament chez le pharmacien quand il le souhaitait, sans qu’il n’y ait de limite dans le temps. La période de remboursement d’un médicament s’étalait quant à elle jusqu’à trois mois après la date de prescription / date de délivrance différée. Depuis le 1er novembre 2019, la durée de validité d’une prescription et la période de remboursement du médicament prescrit sont alignées. Par défaut, ce délai est de 3 mois moins 1 jour à partir du jour où le prescripteur a rédigé la prescription[1].

 « Depuis le 1er février 2020, Recip-e peut enfin exercer sa valeur ajoutée sur la validité ou nullité des prescriptions électroniques. Une prescription rédigée le 01/11/2019 expirera le 01/02/2020. Grâce à Recip-e, le pharmacien peut plus facilement savoir si une prescription est toujours valable ou non. Cette numérisation constitue donc un souci de moins pour le pharmacien. » explique le Dr Marc Moens, Président de Recip-e.

Par ailleurs, ces changements profitent également au patient qui bénéficie dorénavant de plus de sécurité. Le Dr Marc Moens nous explique pourquoi : « Imaginez que j’ai rédigé une prescription pour un antibiotique avant le 1er novembre. Le patient n’a pas pris cet antibiotique et a guéri spontanément. Un an plus tard, il décide cependant d’aller chercher le médicament prescrit. Il le peut, étant donné que la prescription est toujours valable. » Le patient a donc la possibilité de se procurer un médicament dont il n’a plus besoin chez le pharmacien. Depuis le 1er février 2020, cette situation n’est plus possible pour les prescriptions rédigées depuis le 01/11/2019.

La prescription est valable à partir de la date de création de la prescription et jusqu’à 3 mois – 1 jour après.
Exemple : Création le 01/02/2020 –> validité jusqu’au 30/04/2020 inclus  

On retrouve cette information sous la date « Date de fin d’exécution » sur la preuve de prescription électronique.  

La prescription n’est plus valable à partir de la date de création de la prescription + 3 mois.
Exemple : Création le 01/02/2020 –> expiration le 01/05/2020



[1] Si le prescripteur n’indique aucune date limite de validité, la durée de validité sera de 3 mois – 1 jour par défaut.