Durée de validité – Période de transition entre le 01/09/2020 et le 01/10/2020

Le 01/10/2020, l’ensemble des logiciels seront passés de la V2 à la V4. À partir de cette date, le prescripteur pourra décider d’opter pour une durée de validité plus courte ou plus longue pour ses prescriptions. Mais qu’en est-il des prescriptions avec une durée de validité supérieure à 3 mois durant la période de transition entre le 1er septembre 2020 et le 1er octobre 2020 ?

  • Les prescriptions créées par les prescripteurs avec le logiciel V4 suivront les règles de la V4. En d’autres termes, Recip-e contrôlera leur validité sur la base de la fin de la période de validité. Si la durée de validité est de 1 an, Recip-e appliquera automatiquement cette validité et le pharmacien n’aura accès à la prescription que lorsque celle-ci sera valable. Les prescriptions créées le 1er octobre 2020 ne pourront donc être exécutées que jusqu’au 30 septembre 2021 inclus au plus tard (la durée de validité maximale étant de 1 an – 1 jour à partir de la date de création).
  • Les prescriptions créées par les prescripteurs avec le logiciel V2 (avec une durée de validité de 3 mois – 1 jour précisément) continueront à suivre les mêmes règles que précédemment, jusqu’à ce que tous les logiciels V2 aient été retirés de la circulation.
    • Les prescriptions créées avec le logiciel V2 après le 1er novembre 2019 (et au plus tard le 30 septembre 2020) seront valables au maximum jusqu’au 29/12/2020.
    • Par ailleurs, seules les prescriptions créées avec le logiciel V2 avant le 1er novembre 2019 seront encore valables chez les pharmaciens jusqu’au 31 janvier 2021 au plus tard. Les pharmaciens devront cependant vérifier manuellement leur validité. Ce sont les seules prescriptions dont Recip-e ne pourra pas contrôler la validité.
    • Ainsi donc, à partir du 1er février 2021 ne circuleront plus que des prescriptions créées avec le logiciel V4.

Recip-e veille à que les pharmaciens ne puissent consulter en ligne que les prescriptions qui sont encore valables légalement à ce moment-là. La seule exception à cette règle concerne les prescriptions créées avant le 1er novembre 2019. Celles-ci expireront au plus tard le 31/01/2021.