Le médecin généraliste, le médecin-spécialiste, le dentiste ou la sage-femme peuvent rédiger des ordonnances.
Depuis le 1er janvier 2020, la prescription électronique est obligatoire pour les médicaments (pour les patients non hospitalisés) et l'ordonnance ne peut plus être rédigée sur une ordonnance traditionnelle en papier.

Il existe toutefois quelques exceptions, notamment en cas de force majeure (dysfonctionnement du système de prescription, patient étranger sans numéro INSZ, etc.), de prescription lors d'une visite à domicile du médecin généraliste, ou si ce dernier est âgé de plus de 64 ans (à partir du 1er janvier 2020). Dans ces cas, une ordonnance classique sur papier est autorisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *