La prescription de médicaments « sans preuve papier » place le citoyen aux commandes

BRUXELLES, septembre 2021- À partir du 15 septembre, un médecin pourra vous délivrer une ordonnance de médicaments sans papier. Votre eID, votre numéro de registre national ou une preuve de prescription sur votre smartphone suffiront à retirer les médicaments en pharmacie. Ceux qui le souhaitent recevront toujours une ordonnance papier.

« La dématérialisation des prescriptions est un tournant pour les soins de santé belges », déclare le Dr Apr. Katrien Thorré, directrice de Recip-e, l’ASBL qui contribue à mener à bien l’ensemble du processus. « En tant que citoyen, vous pourrez bientôt récupérer vos médicaments prescrits sans papier, et décider, grâce au « privacy flag », qui est autorisé à voir quels médicaments. »

Depuis le 1er janvier 2020, les médecins, dentistes et sages-femmes belges sont tenus d’établir leurs ordonnances par voie électronique. Jusqu’à présent, les citoyens reçoivent toujours une ordonnance papier sur laquelle figure un code-barres unique. Mais cela va changer dès le 15 septembre : vous pourrez alors choisir de ne plus recevoir d’ordonnance papier du tout.

Comment récupérer en pharmacie les médicaments qui vous ont été prescrits ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

  • (NOUVEAU) Carte d’identité/numéro de registre national : il ne sera pas nécessaire d’avoir un smartphone ou de savoir utiliser des apps pour récupérer vos médicaments prescrits sans papier. Le pharmacien pourra récupérer votre ordonnance par le biais de son système logiciel en utilisant votre eID. Si votre pharmacien a lu votre eID au moins une fois au cours des 15 derniers mois, votre numéro de registre national suffira.

  • Numérique : vous pourrez montrer au pharmacien une preuve de votre prescription électronique sur votre smartphone. Et ce, via www.masante.be, un autre portail de santé gouvernemental ou une app du secteur logiciel privé. Pour pouvoir retirer votre (vos) prescription(s) et la (les) présenter au pharmacien, vous devrez toujours vous identifier au préalable, par exemple via l’app itsme®. NOUVEAU est le fait d’avoir de plus en plus d’apps disponibles en temps réel avec Recip-e et donc un accès direct vers vos ordonnances. Les différentes autorités de notre pays, les prestataires de soins de santé, les associations de patients et les mutualités informeront les citoyens dans les semaines et mois à venir de tous les outils numériques disponibles.

  • Papier : vous pourrez toujours demander une ordonnance papier à votre prescripteur. Il vous remettra alors une ordonnance papier de la prescription électronique, comme c’est le cas aujourd’hui.

Dr Apr. Katrien Thorré : « En tant que patient, vous aurez toujours la possibilité de choisir comment recevoir votre prescription. Les prestataires de soins de santé respecteront votre choix et seront heureux de répondre à vos questions.»

Privacy

La dématérialisation s’accompagne de nombreux avantages. Il est important que vous ou votre médecin puisse mettre le « privacy flag ». Grâce au « privacy flag », vous pourrez bientôt décider vousmême qui est autorisé à voir quelle prescription lors de la présentation de votre carte eID au pharmacien. Votre ordonnance papier ou numérique donnera toujours 1 accès à vos médicaments chez tous les pharmaciens, car elle ne montre que le contenu d’une seule prescription.

Avantages pour le patient

  • Vous aurez plus d’occasions de récupérer les médicaments qui vous sont prescrits.
  • Le « privacy flag » vous permettra de décider quel pharmacien pourra voir quel médicament prescrit. Vous cochez le drapeau pour un certain médicament ? Le pharmacien qui lira votre eID ou saisira votre numéro de registre national ne pourra pas voir ce médicament. Vous obtiendrez, pour le médicament que vous voulez protéger, une ordonnance papier ou numérique et seul le pharmacien à qui vous la montrerez verra le médicament. De quoi garantir au mieux le respect de votre vie privée. Vous pourrez régler vous-même le « privacy flag » ou le faire régler par le prescripteur.
  • Votre médecin traitant pourra exceptionnellement vous délivrer une prescription sans vous voir. Cela pourra être utile, par exemple, si vous souffrez d’une maladie chronique et que vous devez prolonger la prescription.
  • Vous pourrez toujours recevoir une ordonnance papier si vous le souhaitez. Le prescripteur pourra imprimer jusqu’à quatre prescriptions sur un document A4.
  • Vous pouvez gérer vos propres prescriptions par un (web)app, un app ou site web, par exemple www.masanté.be

Avantages pour les prestataires de soins

  • Le prescripteur pourra suivre l’état d’une prescription par voie numérique.
  • Les problèmes de perte de prescriptions (ou mieux : « de preuves papier de prescriptions électroniques ») n’auront plus lieu d’être.
  • Dans certaines situations, un médecin pourra délivrer une prescription sans vous voir physiquement.
  • Rendez-vous à la pharmacie avec votre eID ou votre numéro de registre national pour obtenir des conseils sur mesure. Le pharmacien verra la liste complète de vos prescriptions (à l’exception des prescriptions que vous aurez protégées avec le « privacy flag »). Si vous utilisez une ordonnance papier ou numérique de la prescription électronique, le pharmacien ne verra que les médicaments figurant sur cette prescription et non la liste complète.
  • Votre pharmacien pourra donner des conseils au niveau de la validité de toutes vos ordonnances.

Quid si vous ne pouvez pas vous rendre vous-même à la pharmacie ?

Vous pouvez toujours donner l’ordonnance papier ou numérique (p. ex . une photo) à un membre de la famille ou un ami.

D’ici la fin de l’année 2021, vous pourrez donner une procuration numérique à une personne afin qu’elle puisse récupérer vos médicaments en utilisant sa propre eID. De plus amples informations à ce sujet suivront sous peu.

Plus d’informations ?
Pour les citoyens
: adressez-vous à votre mutualité et/ou votre association de patients ou la LUSS 2

Recip-e est l’équipe pluridisciplinaire qui contribue au déploiement de la prescription électronique dans le secteur des soins de santé en Belgique. L’ASBL se compose de représentants de tous les prestataires de soins qui siègent au Comité de l’assurance de l’INAMI (médecins, dentistes, pharmaciens, kinésithérapeutes et infirmières [à domicile]). Recip-e est dirigée par le dr Pharm. Katrien Thorré depuis avril 2019 et est présidée par le Dr Marc Moens.

  1. aussi en cas de panne très exceptionelle
  2. La Luss | La LUSS est la fédération francophone des associations de patients et de proches et le porte-parole des usagers des services de santé