Rapport annuel 2019

En 2019, Recip-e a franchi des étapes décisives dans le cadre de son objectif de dématérialisation de la prescription électronique. De nombreux travaux préparatoires ont été effectués. Les nouvelles fonctions de Recip-e doivent apporter une valeur ajoutée tant aux prescripteurs qu’aux pharmaciens et aux patients. Les spécifications pour la dématérialisation complète ont été définitivement établies en 2019. Recip-e était prête. Au début du mois d’avril, différents moments de concertation ont été organisés afin de discuter de la faisabilité des différentes propositions avec les éditeurs de logiciels pour les prescripteurs et pour les pharmaciens. Ces moments de concertation ont permis de déterminer correctement les besoins sur le terrain. Nous avons également vérifié que les utilisateurs finaux, les prestataires de soins et les patients, seraient en mesure de passer aisément à la dématérialisation. Nous nous sommes également sérieusement penchés sur la question de la durabilité de la sécurité et de la confidentialité des données. Les demandes de délai des éditeurs de logiciels dans le cadre de leurs développements ont induit certains changements dans un calendrier déjà bien rempli. Les modifications devant être apportées seront implémentées en plusieurs étapes.

En 2019, un nouveau Senior Project Manager a également été engagé pour conduire l’asbl Recip-e dans la prochaine phase de professionnalisation et pour gérer le contact entre les différentes parties prenantes. Il s’agit de Dr Phen K. Thorré. Afin de nous préparer à la grande quantité de travail qui nous attendait, nous avons décidé d’augmenter la capacité pour des développements, ainsi que d’engager plusieurs nouveaux profils, notamment un analyste fonctionnel et un directeur des communications. Rencontrez l’ensemble de l’équipe opérationnelle via la page web https://recip-e.be/qui-est-qui/.

Au cours du premier trimestre de 2019, l’objectif principal de Recip-e a été de garantir la continuité de ses services existants, de poursuivre les développements pour les nouvelles fonctions de dématérialisation et d’évaluer le fonctionnement de Recip-e (premier trimestre de 2019). Au cours du deuxième trimestre, nous nous sommes consacrés à la préparation de la dématérialisation par les éditeurs de logiciels (deuxième trimestre de 2019). Au cours du troisième trimestre, nous nous sommes entre autres consacrés aux moments de concertation avec les éditeurs de logiciels concernant l’implémentation des nouvelles fonctions de Recip-e (troisième trimestre de 2019). Au cours du quatrième trimestre de 2019, nous nous sommes avant tout préparés à la modification de la validité de la prescription. Notre objectif était également de sensibiliser à l’obligation d’une prescription 100% électronique pour les médicaments (quatrième trimestre de 2019). Il va de soi que les développements ont été implémentés toute l’année durant dans le système de Recip-e. Nous avons également constamment cherché à améliorer la qualité du logiciel, afin d’en faire bénéficier les prestataires de soins et les patients.

Dirigeons-nous ensemble vers la dématérialisation de la prescription électronique !