Recip-e et l’empowerment du patient : un mariage réussi ?

#reciperereviewed : Rencontre avec Dr Marc Moens (partie 2)

La dématérialisation de la prescription électronique est un fait depuis la moitié du mois de septembre 2021. Pour les médecins, le nouveau système ouvre des possibilités intéressantes, de la réduction de l’utilisation de papier à un meilleur suivi de la consommation de médicaments des patients. Le patient, de son côté, peut être plus actif dans la gestion de ses traitements. Dans cette série, d’importantes parties prenantes au processus nous éclairent sur les avantages et les défis de la prescription dématérialisée.

Comment la prescription dématérialisée fonctionne-t-elle dans la pratique ? Quels sont ses principaux avantages et les plus grands défis qu’elle implique ? Et que peut-on attendre de l’avenir ? Nous avons posé ces questions au Dr Marc Moens, président de l’asbl Recip-e.

  • Dans la deuxième partie, nous observons la prescription dématérialisée du point de vue du patient.
  • Dans la première partie, nous adoptons le point de vue des médecins et pharmaciens. 

Rôle du patient

Grâce à la prescription dématérialisée, le patient peut depuis quelques mois jouer lui-même un rôle plus actif dans la gestion de ses prescriptions de médicaments. Selon le Dr Moens, la mesure dans laquelle ce rôle est endossé dépend du patient lui-même. « En tant que patient, il vous est dorénavant beaucoup plus facile de suivre vos traitements. Mais cela n’est pas une obligation : si vous ne préférez pas endosser ce rôle, vous pouvez tout à fait le laisser à votre médecin généraliste ou à votre pharmacien. Nous ne pouvons et devons pas attendre de tous les patients qu’ils suivent et gèrent soudainement tous eux-mêmes leurs prescriptions par voie numérique. »

Les patients utilisant ces nouvelles possibilités numériques se rendront vite compte que celles-ci présentent des avantages pour leur médecin et leur pharmacien, mais également pour eux-mêmes. 

Les avantages pour le patient

« En tant que patient, ce nouvel environnement numérique vous permet de bénéficier d’un meilleur aperçu de votre situation. Vous pouvez suivre de près les médicaments que votre médecin vous a prescrits, et décider vous-même de ceux que vous souhaitez retirer en pharmacie ou non », explique Dr Moens.  « Car en fin de compte, c’est bien vous, en tant que patient, qui décidez de la manière dont vous traitez votre corps. »

« De nombreuses personnes veulent se responsabiliser, et avec Recip-e, nous leur offrons de nouveaux outils pour y parvenir. Les patients seront surpris de l’étendue des possibilités ! »

Quelques mois après le déploiement national de la dématérialisation, les nouvelles possibilités numériques sont déjà largement utilisées. « Je pense que les utilisateurs sont très satisfaits de ces nouvelles possibilités. Tant les patients que les médecins et les pharmaciens », explique Dr Moens. « Tout le monde découvre les avantages que ce nouveau système a à lui offrir. »

Contrairement à ce que certains craignaient au départ, les possibilités numériques ne sont pas uniquement utilisées par les plus jeunes générations. Les personnes plus âgées utilisent elles aussi les options numériques pour suivre elles-mêmes leurs prescriptions de médicaments. « Au début, ce sont généralement les petits-enfants, les enfants ou une personne de confiance qui aident ces personnes à comprendre les étapes du processus numérique. Mais une fois seules, ces personnes plus âgées continuent à utiliser les possibilités numériques », conclut Dr Moens. « Tout ceci est logique : les personnes plus âgées sont bien souvent plus concernées par leur santé que les plus jeunes et elles prennent également plus de médicaments. Grâce à la prescription dématérialisée, elles peuvent avoir accès à beaucoup plus d’informations qu’auparavant. »