Un groupe d’utilisateurs multidisciplinaire supplémentaire est lancé : Les prestataires de soins et citoyens/patients poursuivent la concrétisation de la prescription électronique

BRUXELLES, août 2022- À quel point les nouvelles fonctions de la prescription électronique sont-elles faciles à utiliser ? Qu’est-ce qui fonctionne bien, et qu’est-ce qui peut être amélioré ? Pour répondre à ces questions, Recip-e organise des concertations structurelles avec les patients, pharmaciens et prescripteurs. Dr Phn Katrien Thorré, directrice de Recip-e : « Cela nous permet de suivre d’encore plus près la situation et les besoins sur le terrain. Toute personne qui souhaite prendre part à ces concertations peut prendre contact avec nous. »

« La numérisation de l’ensemble du processus de prescription et de délivrance des produits pharmaceutiques n’est pas un objectif en soi, mais bien une manière d’atteindre un but commun : simplifier les soins prodigués au patient en transmettant les mêmes informations les concernant aux prestataires de soins et en aidant les citoyens/patients à gérer de manière optimale leurs prescriptions et leur permettant de gérer eux-mêmes leur santé », explique Dr Phn Katrien Thorré. 

Recip-e avait déjà une bonne idée de ce qui se passe sur le terrain. L’organisation est en effet composée de représentants des associations de médecins, dentistes, pharmaciens et autres prestataires de soins tels que les kinésithérapeutes et infirmiers (à domicile). Ceux-ci reçoivent régulièrement un retour de leurs membres – créant ainsi déjà un groupe d’utilisateurs – et adaptent la direction que prend Recip-e. Par ailleurs, l’équipe opérationnelle de Recip-e est en permanence en contact avec les utilisateurs finaux sur le terrain et prend part aux groupes de travail abordant de nombreux exemples constatés dans la pratique.

Informations complémentaires

Dr Phn Thorré : « Avec ce groupe d’utilisateurs supplémentaire, nous allons plus loin encore : nous entrons d’une manière structurelle en dialogue avec les utilisateurs individuels de la prescription électronique. La concertation permet d’obtenir des informations complémentaires qui aideront à adapter mieux encore l’offre aux besoins concrets sur le terrain. » 

Fin juin 2022, le groupe d’utilisateurs s’est réuni une première fois (par voie numérique). Toutes les personnes inscrites n’ont pas pu être présentes. Se sont rassemblés un pharmacien d’officine, un pharmacien hospitalier, un médecin généraliste, un spécialiste, deux représentants des patients et des membres de Recip-e. Voici quelques sujets qui ont été abordés : 

  • la nécessité, dans certaines situations, de rendre les prescriptions électroniques consultables pour d’autres prestataires de soins (par ex. : d’autres prescripteurs, des infirmiers dans une maison de repos et de soins (MRS)) ;
  • les possibilités d’interaction entre le pharmacien et le prescripteur qui sont aujourd’hui encore trop peu utilisées et les manières possibles de solutionner ce problème ;
  • l’idée de permettre aux pharmaciens de créer un modèle de prescription pour les patients chroniques, que les médecins peuvent ensuite valider ou créer eux-mêmes sur la base de ce modèle de prescription ;
  • les questions des citoyens/patients concernant la confidentialité et les fonctionnalités conviviales ; 

Feuille de route

Tous les obstacles détectés, propositions d’améliorations et idées pour l’avenir sont consignés et font l’objet de discussions avec les partenaires fixes de Recip-e. En ce qui concerne les points à réaliser, nous établissons toujours une feuille de route.

Une prochaine concertation avec ce groupe d’utilisateurs est prévue cet automne. 

NOUS CHERCHONS : des pharmaciens hospitaliers, médecins, infirmiers de MRS, infirmiers à domicile

Vous utilisez la prescription électronique et vous souhaitez faire partie de notre groupe d’utilisateurs ? Contactez-nous à l’adresse info@recip-e.be.

À l’heure actuelle, nous sommes particulièrement à la recherche de pharmaciens hospitaliers, médecins généralistes et spécialistes qui rédigent des prescriptions ambulatoires (d’un hôpital ou d’un cabinet privé). Les infirmiers à domicile et infirmiers actifs dans une MRS sont également les bienvenus.
Notes de bas de page:

[1] Par ailleurs, l’équipe opérationnelle de Recip-e organise régulièrement des concertations avec les éditeurs de logiciels pour aborder les questions techniques. Le logiciel est un lien entre d’une part la base de données de Recip-e et les prescriptions électroniques, et d’autre part les prestataires de soins et patients en tant qu’utilisateurs finaux. 


[2] 
Par exemple les groupes de travail concernant la communication sur la dématérialisation et concernant les maisons de repos et de soins.